Assurance Santé


Roselyne Bachelot lance un chèque complémentaire-santé

La ministre de la Santé inaugure jeudi un système de “chèque-santé”, consistant en une avance de frais pour l’acquisition d’une complémentaire santé pour les revenus modestes.

 

En France, près d’un Français sur dix ne bénéficie d’aucune complémentaire santé.

 

 

 

Le chèque santé, mis en place mercredi et inauguré ce jeudi à la CPAM de la Garenne-Colombes par Roselyne Bachelot, n’est pas une nouvelle aide à l’acquisition d’une complémentaire mais un procédé visant à la simplification des systèmes existants. Il s’adresse aux personnes dont les revenus dont immédiatement supérieurs au plafond fixé par la Sécurité sociale pour pourvoir bénéficier de la CMU (couverture maladie universelle), soit les revenus compris entre 606 euros par mois et 727,25 euros. “Ce plafond est majoré de 10,8% dans les départements d’Outre-Mer“, précise-t-on au ministère de la Santé.

 

 

 

En fonction de leur âge et de leur situation familiale, les bénéficiaires recevront une aide comprise entre 100 et 400 euros sous la forme d’un chèque. “Les assurés connaîtront donc immédiatement la somme dont ils seront exonérés pour souscrire à une complémentaire“, précise le ministère. Ils devront envoyer directement le chèque à la mutuelle qui ne leur facturera que le montant restant.

 

 

 

Toutefois, l’aide représentera au maximum 50% du montant de la complémentaire. La fourchette de revenus aidés et le montant de l’aide elle-même ne varient pas. La ministre de la Santé compte cependant sur le système du chèque-santé pour donner un coup de fouet à une aide qui peine à trouver son public. Sur les 2 millions de personnes potentiellement concernées par l’aide à l’acquisition d’une complémentaire, aide mise en place en 2003, seuls 10% en bénéficient à ce jour. En France, près d’un Français sur dixaa ne bénéficie d’aucune complémentaire santé.


Résultats semestriels 2008 : Swiss Life France consolide son positionnement d’assureur gestion privée

images Résultats semestriels 2008 : Swiss Life France consolide son positionnement d’assureur gestion privéeLe chiffre d’affaires de Swiss Life France au premier semestre 2008 s’établit à 1 972 millions d’euros (1 664 millions d’euros au premier semestre 2007). Cette progression est liée d’une part au développement des partenariats qui progressent de 79%, et d’autre part à la forte augmentation du chiffre d’affaires réalisé par les CGPI en assurance patrimoniale : +48%.

 

Cette tendance témoigne de l’avancée du modèle de développement de Swiss Life « assureur gestion privée », qui s’est accéléré en 2007 grâce à l’acquisition de la société Meeschaert Assurances et la reprise des activités bancaires et de gestion de la Banque Privée Fideuram Wargny.

 

Elle reflète également l’efficacité de la politique de multidistribution, élément fondamental de l’organisation de Swiss Life : la part des CGPI dans le chiffre d’affaires global de Swiss Life France atteint désormais 11% ; elle se rapproche de celle des agents généraux et des salariés : 15% chacun. Les courtiers conservent 30% du chiffre d’affaires, pratiquement à égalité avec les partenariats : 29%. S’agissant d’internet, ce canal joue un rôle important dans la conquête de nouveaux clients, notamment en santé.

 

Le résultat opérationnel s’élève à 62 millions d’euros contre 121 millions d’euros au premier semestre 2007. Ce recul est lié à la baisse des marchés financiers et à des éléments comptables exceptionnels.

 

Un premier semestre 2008 marqué par le dynamisme de l’activité vie et santé

 

Assurance vie

Le chiffre d’affaires de Swiss Life en assurance vie, qui s’élève à 1 168 millions d’euros, enregistre une progression de 30% par rapport au premier semestre 2007. Les produits de retraite, métier historique de Swiss Life, progressent pour leur part de 6%.

 

Santé – Prévoyance

Le chiffre d’affaires de Swiss Life Prévoyance et Santé s’élève à 639 millions d’euros pour le premier semestre 2008, soit une augmentation de 4% par rapport à 2007, avec une progression de 6% en individuelle et 2% en collective. Dans la continuité de 2007 ; l’activité santé individuelle connaît un fort développement commercial avec une progression des affaires nouvelles de 23%.

 

Assurance de biens

Le chiffre d’affaires de SwissLife Assurances de Biens s’établit à 165 millions d’euros.

 

Swiss Life Banque

Au cœur de la stratégie d’assureur gestion privée de Swiss Life, Swiss Life Banque s’est renforcée sur le segment de la clientèle fortunée en développant son offre de banque privée. Suite à l’acquisition en 2007 du fonds de commerce de la Banque Privée Fideuram Wargny, l’amélioration de la productivité se poursuit grâce notamment à la refonte des systèmes d’information et à la remise à plat de l’organisation et des process.

 

Une offre de produits et services sans cesse enrichie

 

Swiss Life s’attache à avoir en permanence un temps d’avance dans son offre de produits et services, afin de pouvoir répondre aux évolutions des attentes de sa clientèle ; c’est dans ce cadre que Swiss Life a enrichi au premier semestre son offre dans l’ensemble de ses domaines d’activités :

 

- En assurance vie et patrimoniale, les initiatives visent à apporter une réponse globale aux besoins spécifiques d’une clientèle à fort potentiel d’épargne et à consolider son positionnement d’assureur gestion privée. Ainsi début 2008, a été lancé le contrat Swiss Life Stratégic diversifié ; l’offre Stratégic Net, quant à elle, se caractérise par une grande flexibilité car elle permet aux CGPI de déterminer le niveau des frais d’entrée (de 0% à 4,5%) en fonction du niveau de service apporté à leurs clients ; enfin, un département Wealth Management a été créé au sein de Swiss Life Banque qui élabore pour une clientèle fortunée des programmes d’investissements personnalisés.

 

Après avoir créé SwissLife Envergure en 2007, un contrat d’assurance vie multisupport spécialement conçu pour l’adossement à des unités de compte structurées, destiné à une clientèle avisée cherchant à diversifier son patrimoine, Swiss Life a, au cours du premier semestre, proposé deux nouvelles unités de compte structurées.

Dans le domaine de la retraite, Swiss Life a lancé en janvier avec succès un tout nouveau contrat, SwissLife Référence retraite, alliant souplesse et sécurité, qui s’est vu décerner le Grand Prix de la Transparence par le magazine Le Revenu.

 

- En assurance santé, Swiss Life a confirmé sa position de précurseur en matière de prévention et d’innovation. Ainsi, Swiss Life a été, dès janvier 2008, le premier assureur santé à rembourser les vaccins contre le rotavirus du nourrisson ; en février, Swiss Life annonce le maintien de la prise en charge des veinotoniques dans le cadre de son Forfait Prévention malgré leur déremboursement par la Sécurité Sociale.

 

Enfin, début juillet, l’assureur lance pour ses assurés « Guidhospi », le premier service en ligne exhaustif qui aide à mieux s’orienter dans le système hospitalier et à bien choisir l’établissement dans lequel ils vont se faire soigner. Ce tout nouveau service répond à une attente très forte qui ressort d’une enquête menée en 2007 par Swiss Life et à laquelle ont répondu près de 8.000 de ses assurés : l’information est leur attente n°1 et 70% d’entre eux demandent en priorité de disposer de données sur les hôpitaux et sur les cliniques.

Le service « Guidhospi » se distingue par la combinaison de trois caractéristiques majeures :

• une analyse de tous les séjours hospitaliers sur une année entière,

• une analyse selon des critères fiables, objectifs et publics,

• une restitution facile pour les utilisateurs non professionnels de santé.

 

- En assurance dommages, Swiss Life a lancé en janvier une nouvelle offre multirisque habitation autour de 3 formules déclinées en fonction du statut d’occupant : propriétaire, copropriétaire ou locataire. Cette gamme présente l’avantage de faciliter l’approche des besoins des clients grâce à une identification plus facile. Ce nouveau produit répond également: à l’évolution des modes de vie et à la sensibilité au risque. Ainsi par exemple, avec le développement des énergies nouvelles, le contrat étend la garantie Bris de Glaces aux panneaux photovoltaïques.

 

Soucieux d’apporter sa contribution à la cause environnementale, Swiss Life propose, d’avril à fin septembre 2008 une réduction tarifaire de 10% sur les nouveaux contrats automobile concernant tous les véhicules mis en circulation depuis le 1er janvier 2007 et émettant moins de 130 grammes de CO2 par km.


Avis d’échéance Document transmis par l’assureur précisant le montant et la date à laquelle vous devez régler votre cotisation d’assurance.

Avis d’échéance

 

Document transmis par l’assureur précisant le montant et la date à laquelle vous devez régler votre cotisation d’assurance.


Le Ticket Modérateur

L’assurance maladie a défini des tarifs conventionnels sur chaque dépense de santé : il s’agit du Tarif de Convention (TC).

 

Elle va vous rembourser selon un pourcentage de ce Tarif de Convention. Il s’agit maintenant du Remboursement du Régime Obligatoire (RO).

 

Le Ticket Modérateur (TM) est la différence entre ces deux montants :

TM = TC – RO

 

Attention : il ne s’agit pas du montant restant à votre charge qui est très souvent supérieur à ce montant par le biais des dépassements d’honoraires. C’est à vous de choisir avec votre conseiller la formule répondant au mieux à votre recherche et à vos besoins exacts.


Assurances cumulatives ou assurances multiples

Assurances cumulatives ou assurances multiples : Il y a un cumul d’assurance lorsqu’un assuré souscrit plusieurs contrats pour garantir un même risque (une voiture, une maison…).

 

Peut-on s’assurer plusieurs fois pour la même chose ?

 

En assurance de bien (maison, voiture, bagages…) :

Article L 121.4 du Code des Assurances

 

Le Code des Assurances autorise le cumul d’assurance à la condition que l’assuré informe et communique à chaque assureur du risque :

-l’existence du cumul d’assurance

-les coordonnées des autres assureurs auprès de qui il a souscrit

-les sommes assurées

 

En cas de survenance d’un sinistre, l’assuré peut faire sa déclaration de sinistre auprès de l’assureur de son choix.

 

Attention : si l’assuré essaie de se faire rembourser plusieurs fois le même dommage auprès de ses différents assureurs, il s’expose aux sanctions prévues par l’article L 121.3 du code des assurances.

Un assuré ne peut donc être indemnisé plusieurs fois pour sa voiture ou sa maison (assurance de choses). Cependant, le cumul des indemnités est possible en assurance de personne (invalidité, décès…).


Les délais d’attente ou de carence ?

Les délais d’attente ou de carence ?

 

Qu’est-ce que c’est ?

 

Il s’agit d’une période, décomptée à partir de la souscription et variable selon les contrats, pendant laquelle certaines prestations ne sont pas prises en charge par la société d’assurances.

 

Dans un même contrat, ces délais peuvent être différents en fonction de la nature de la maladie ou des actes médicaux. En cas d’accident, le plus souvent, les prestations sont dues dès la souscription.

 

En cas de changement d’assureur pour un contrat semblable, l’assurance joue généralement dès la souscription, sans application du délai d’attente.


La franchise en assurance

La franchise est le somme qui reste à la charge de l’assuré. Elle est déduite de l’indemnité versée à l’assuré.

Elle peut s’exprimer différemment selon que vous souscriviez un contrat d’assurance auto, une habitation, une individuelle accident…

 

 

Elle peut s’exprimer en euros, en pourcentage, en jours, en nombre de fois l’indice (par exemple l’indice : FNB, Fédération National du Bâtiment, en assurance habitation).

 

Il existe différentes formes de franchises :

 

la franchise absolue (la plus pratiquée) : cette franchise est systématiquement déduite de l’indemnité

Un exemple :

votre auto est volée

elle est assurée contre le vol

l’expert détermine sa valeur à 10 000 euros

la franchise prévue en garantie vol est de 300 euros

Votre assureur vous verse ; 10 000 – 300 = 9 700 euros

 

La franchise relative : vous ne percevez aucune indemnité si le montant de votre sinistre est inférieur à la franchise (ce qui d’ailleurs s’applique également pour la franchise absolue).

Par contre vous recevez une indemnité sans déduction de la franchise si le montant du sinistre dépasse le montant de la franchise.

Pas facile ?? Un exemple s’impose…

votre contrat mentionne un franchise relative de 300 euros

si votre sinistre est estimé à 200 euros, vous ne percevez rien (le sinistre étant inférieur à la franchise)

mais si votre sinistre est estimé à 500 euros, vous percevez 500 euros (la franchise relative est inférieur au montant du sinistre, les 300 euros ne sont pas déduits de l’indemnité).


Qu’est-ce que la carte Vitale ?

Qu’est-ce que la carte Vitale ?

La carte Vitale est une carte à microprocesseur, dite « carte à puce », de la taille d’une carte bancaire et pouvant contenir environ 8 pages de texte.

Gratuite, elle remplace la traditionnelle carte en papier de l’assuré social.

La première version de la carte Vitale est de type familial, c’est-à-dire qu’elle contient les données administratives relatives à l’assuré ouvrant-droit et aux bénéficiaires ayants-droit (conjoint, enfants).

La carte Vitale n’est pas un moyen de paiement. Elle permet au Professionnel de Santé de prendre compte immédiatement les droits de l’assuré et de créer une Feuille de Soins Electronique lors d’une consultation par exemple.

 

# Toutes les cartes Vitale contiennent les informations suivantes : nom et prénoms de l’assuré

# numéro de Sécurité Sociale

# identité des bénéficiaires

# organisme d’affiliation

# caisse de remboursement

# Ticket Modérateur

# durée des droits

 

Plus de 40 millions de cartes Vitale ont été distribuées.


Quelles sont les principales garanties d’une mutuelle ou assurance complémentaire santé ?

Une large gamme de produits innovants et compétitifs est disponible. À vous de les sélectionner en fonction de vos besoins.

 

Une mutuelle santé complète rembourse les frais engagés pour :

 

    * les consultations et soins médicaux,

    * la pharmacie,

    * l’hospitalisation,

    * les soins et les prothèses dentaires,

    * l’optique,

    * les appareils auditifs,

    * la prime pour la naissance d’un enfant,

    * les cures thermales.

 

Attention : Il ne faut pas attendre d’être malade ou d’avoir de grosses dépenses de santé pour souscrire une complémentaire santé ! Sachez aussi que vous pouvez, à tout moment de votre vie, modifier les garanties de votre contrat (naissance d’un enfant, retraite…).


Que signifient les lettres figurant sur la feuille de remboursement de la Sécurité Sociale ?

Que signifient les lettres figurant sur la feuille de remboursement de la Sécurité Sociale ?

Il s’agit des lettres clés (codes actes) correspondant à une codification des actes médicaux. Celles-ci précisent la nature des soins que le médecin a réalisé.

 

# Ainsi, par exemple : la lettre C correspond à la consultation d’un médecin généraliste à son cabinet,

# les lettres CS correspondent à la consultation d’un médecin spécialiste à son cabinet,

# la lettre V indique une visite au domicile du malade par un médecin généraliste,

# les lettres ID correspondent à l’indemnité de déplacement qui s’ajoute au V de la visite à domicile,

# la lettre K correspond aux actes techniques de spécialité (électrocardiogramme, points de sutures, petits gestes chirurgicaux, etc.)

 


123456

actumed |
sophie_astuces |
Violence conjugale |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Psychothérapeute PAU
| Soleil levant
| Au coeur de la fibromyalgie